Ça ne fait que renforcer mon idée qu’on est vraiment des êtres de contact, et qu’on a besoin de ce contact, besoin de ce contact charnel et tactile, par exemple le jeu des mains, mais aussi ce contact de regard, cette profondeur du regard. Et aujourd’hui on ne se regarde plus, on se croise mais on ne se regarde pas. Des temps de pause comme ça pour moi c’est primordial. Merci, et à faire découvrir à d’autres, à plus plus plus !!

Facebook